1. LibertyLand
  2. FILMS
  3. 23-F: la película

23-F: la película Streaming

Qualité: HD , Langue: truefrench
Loading
 ()

23-F: la película

  • Date de sortie: 2011
  • Acteur: Paco Tous, Mariano Venancio, Juan Diego, Fernando Cayo, Juan Calot
  • Genre: Drame, Historique
  • Durée
    105 min
Moyenne: 5.6 (10 Votes)
Votre score:

Synopsis du film :

Que diriez-vous d’un petit voyage dans le temps à bord d’une machine cinématographique manœuvrée par Chema de la Peña? Il nous conduit dans un passé récent par le biais de sa réalisation qui date de 2011, '23 F'. Il s’agit du tout premier film espagnol à faire le récit du mémorable coup d’État qui a eu lieu en Espagne le 23 février 1981. D’ailleurs le titre du film '23 F', lui a été donné pour commémorer ce jour où le système démocratique espagnol, encore en expérimentation, a été sérieusement ébranlé. Une journée historique que nous vous invitons à découvrir à travers ce scénario de Joaquín Andújar qui est pour le moins fidèle à l’histoire originale.

De tous les mois de l’année 1981, celui de février a été le seul à avoir eu un retentissement historique. Et pour cause, le coup d’État inattendu perpétré par Antonio Tejero Molina –le colonel de la Guardia Civil– le 23 dudit mois. Si pour beaucoup d’Espagnol, cette journée a été des plus stressantes, pour ceux qui se trouvaient en plein cœur de l’action, cela l’était davantage. Loin de vouloir nous lancer dans les conséquences sociales de ce putsch dirigé par Tejero, nous allons plutôt faire un autre bond dans le temps pour comprendre comment Antonio en est arrivé à prendre d’assaut le Cortes.

En réalité, les premiers signes annonciateurs de l’insurrection d’un secteur de l’armée –qui s’est refusé d’accompagner le gouvernement en place dans la marche vers le système démocratique– ont commencé à se faire remarquer dès l’année 1977. En effet, déjà à cette époque, une scission avait clairement cours au sein des troupes armées.

D’un côté, on a ceux qui sont pour la fin du franquisme. Et de l’autre, se trouvent ceux qui ne sont pas prêts à l’accepter. A la tête de ces derniers on retrouvait déjà à l’époque Tejero. Il va même se faire arrêter et emprisonner après avoir essuyé l’échec de l’opération Galaxia, sa première tentative de coup d’État. C’était en 1978. Mais force est de constater que les sept mois qu’il a passé derrière les barreaux n’ont pas servi à grand-chose sinon à le renforcer dans sa position.

Dans un autre registre, le gouvernement était aux prises non seulement avec les dissidents, menés par Tejero, mais aussi avec une économie qui bat de l’aile. Alors que cette dernière en 1980 atteint des proportions inimaginables et que l’État est complètement largué, le jeu politique qui s’efforce de se maintenir sur sa lancée démocratique est sérieusement secoué. L’État perd plusieurs de ses hommes politiques. C’est d’ailleurs en voulant les remplacer tout en suivant le processus électoral imposé par le système démocratique, que le Cortes chargé de cette mission finit sous le joug du célèbre colonel Antonio Tejero.

Cela s’est produit le 23 février 1981 dans la soirée, plus précisément aux alentours de 18h21. Les députés du Congrès venaient d’entamer le second vote d’investiture du président du gouvernement quand ils ont été interrompus par Tejero et ses acolytes armés jusqu’aux dents. Alors que le coup d’État semble cette fois-ci être un succès, Tejero ne tarde pas à se heurter à la grandissime personnalité qu’est le roi d’Espagne, sa majesté le roi Juan Carlos.

Critique du film

Réalisateurs

casting d'acteurs

Paco Tous es Antonio Tejero
Antonio Tejero
Mariano Venancio es Sabino Fernández Campos
Sabino Fernández Campos
Juan Diego es Alfonso Armada
Alfonso Armada
Fernando Cayo es Juan Carlos
Juan Carlos

Laissez votre commentaire!

Se connecter pour commenter

Films par genres